Le travail en remote : un indispensable à offrir aux candidats ?

En anglais, remote signifie « isolé », « distant ». Travailler en remote, c’est donc travailler à distance, ne pas être présent sur place dans les locaux de l’entreprise. Une pratique de plus en plus en vogue, qui suscite autant d’enthousiasme que de méfiance.

Le recours au travail en remote s’est trouvé exacerbé pendant la période de confinement liée au covid 19. Mi-Mars 2020, des millions de salariés se sont ainsi retrouvés, parfois du jour au lendemain, en télétravail.

Quelques mois plus tard, à l’heure du bilan, le constat s’avère plutôt positif, si bien que 84% des salariés ayant travaillé à distance pendant le confinement souhaitent poursuivre ainsi, au moins partiellement.

Employeurs rassurés, collaborateurs conquis, il est ainsi probable que le sujet du travail en remote s’invite de plus en plus dans le cadre des processus de recrutement, dans les mois à venir. Sans doute sera-t-il abordé dès les premiers entretiens et les premières négociations, en particulier pour des postes de cadres.

La question se pose donc : en tant que recruteur, faut-il forcément être prêt à proposer aux candidats de travailler à distance ?

Les avantages du télétravail

Travail en remote, en homeoffice, ou en télétravail : ces différents termes recoupent une même réalité de plus en plus répandue, et qui présente de réels avantages.

Les avantages du télétravail pour les salariés

Lorsque se pose la question des avantages du travail à distance, les premiers qui viennent à l’esprit sont souvent ceux qui concernent les salariés.

En travaillant en remote un collaborateur bénéficie ainsi d’une plus grande flexibilité :

  • Celui-ci est libre d’organiser son temps à sa guise, dès lors que son travail est fait ;
  • Il peut choisir l’endroit d’où il souhaite travailler : depuis chez lui, un espace de coworking, ou un café par exemple. Cela lui permet ainsi d’éviter un temps de transport trop souvent important et source de stress. Un seul impératif : disposer sur le lieu de travail d’une connexion internet satisfaisante.
  • Travailler à distance laisse au collaborateur la liberté de se créer un espace de travail sur-mesure, un véritable cocon dans lequel il puisse travailler dans les meilleures conditions, loin du bruit des open-spaces et sans être dérangé.
  • Enfin, être en télétravail ponctuellement permet de créer une rupture dans la routine habituelle, et ainsi de prendre une bouffée d’air frais, une respiration avant de retourner au bureau.

Les avantages du télétravail pour les employeurs

Sans surprise, on comprend pourquoi de nombreux salariés militent en faveur d’un recours plus important au télétravail. Si cela est parfois moins intuitif, toujours est-il que l’employeur, lui aussi, trouvera bien des avantages à accepter que ses collaborateurs travaillent à distance.

En premier lieu, en diminuant le nombre de collaborateurs dans les locaux simultanément, il devient possible de réduire le coût de la location des bureaux et des fournitures, voire de changer pour des locaux plus petits.

Mais, surtout, le télétravail est un réel atout dans la manche de n’importe quel recruteur, pour attirer les meilleurs talents. Certains candidats seront en effet plus susceptibles de postuler sur une offre pour laquelle le travail en remote est envisagé.

Qui plus est, s’autoriser à recruter des nouveaux collaborateurs en travail à distance, partiellement ou à temps complet, donne accès à une vivier de talents plus large. En optant pour le full remote, c’est-à-dire pour un poste 100% en distanciel, il devient même possible de faire appel aux meilleurs talents, y compris à l’autre bout du monde !
Découvrez comment développer votre marque employeur.

Les inconvénients du travail en remote

Plus de flexibilité au travail, véritable respiration, opportunité pour réduire le loyer des bureaux, pour s’attacher les services des tout meilleurs experts… Le travail en remote semble avoir toutes les qualités.

Seulement voilà : rien ni personne n’est jamais parfait. Ces avantages ne vont donc pas sans quelques inconvénients, qu’il est bon de considérer, lors d’un processus de recrutement, avant de proposer le télétravail à tous les candidats qui se présentent.

Travail en remote : les inconvénients côté salariés

Un salarié en remote se retrouve bien souvent seul chez lui. Il ne croise pas ses collègues dans les couloirs. N’échange pas avec eux autour de la machine à café. Le risque est donc, à travailler à distance, de voir ses interactions sociales baisser, voire de se retrouver isolé.

Avant même d’envisager le télétravail, il est donc essentiel de s’assurer que le salarié disposera de tous les moyens techniques nécessaires pour rester en lien étroit avec ses collègues.

Autre écueil du travail à distance : personne n’est là pour surveiller que le salarié est réellement au travail. La procrastination peut vite pointer le bout de son nez, d’autant que nous avons souvent chez nous plus d’une source de distraction.

Le travail en remote nécessite donc d’avoir suffisamment d’auto-discipline pour se mettre au travail : une qualité que tout le monde ne partage pas.

Enfin, contrairement aux apparences, le remote n’est pas forcément la panacée pour parvenir à concilier vie professionnelle et vie personnelle. Et pour cause : à travailler de chez soi il en devient plus difficile de compartimenter l’une et l’autre.

Une étude menée par Deskeo montre ainsi que 32% des télétravailleurs sont à la tâche sur une plage horaire plus large qu’en présentiel. De même, 59% d’entre eux affirment travailler durant le temps habituellement passé dans les transports pour se rendre sur leur lieu de travail.

Travail en remote : les inconvénients côté employeur

Côté entreprise, également, le travail en remote peut susciter un certain nombre d’inquiétudes.

  • Lorsque vos salariés ne sont pas présents physiquement dans les locaux, créer un sentiment d’appartenance vire au casse-tête. Comment faire pour fédérer les équipes autour de valeurs communes, d’une culture d’entreprise, quand les collaborateurs sont en remote ? Il est alors plus difficile de tisser des liens solides, que la distance aura tendance à distendre.
  • Dans de nombreuses entreprises, le télétravail suppose de réinventer le rôle du manager. Celui-ci doit se rapprocher d’un coach, capable de motiver mais aussi de faire confiance à des équipes qu’il ne voit plus en présentiel au quotidien.
  • Enfin, gardons à l’esprit que le télétravail n’est pas neutre non plus d’un point de vue technologique. Il présente en effet un risque accu en matière de cybersécurité. D’autant plus que l’immense majorité des failles de sécurité sont liées à des erreurs humaines, par exemple à des collaborateurs qui travaillent depuis chez eux, depuis une connexion mal sécurisée, parfois même depuis des équipements personnels dont le niveau de sécurité n’est pas toujours sécurisé.

Proposer le travail en remote : une nécessité pour attirer les meilleurs candidats ?

Le travail en remote, une pratique à encourager ? Un mode de travail à bannir ? Comme souvent la réalité est plus contrastée.

Bien sûr, le télétravail se développe de plus en plus, et ce n’est probablement qu’un début : il semble que le télétravail soit cette fois bien ancré dans nos habitudes. Mais tout le monde ne rêve pas pour autant de travailler de chez soi. Les avis sont partagés : si certains en redemandent et vivent le télétravail comme une chance, pour d’autres il s’agit d’un véritable calvaire.

Que faire donc, en tant que recruteur, face à des candidats qui demandent davantage de télétravail ?

Chez Getpro, nous sommes convaincus qu’il est crucial de sortir de la dualité « tout ou rien ». Ne tombez pas dans l’excès de refuser tout en bloc, ni dans celui d’accepter du « full remote » à tout va. Ajustez le curseur, au cas par cas, pour proposer un compromis acceptable pour le candidat comme pour l’entreprise.

Le mot de la fin ? Le travail en remote est une carte maitresse dans votre jeu, qui doit être utilisée correctement. Cette carte ne peut cependant pas être jouée à tous les coups et n’est pas adaptée à toutes les situations. Elle n’est pas sans risque : le travail à distance ne doit pas venir remettre en question ce que vous avez pu construire en termes de culture d’entreprise, d’esprit et de cohésion d’équipe.

Considérez donc le télétravail comme un atout dans votre manche, à utiliser avec parcimonie, quand les profils du poste et du candidat le permettent.


Romain Pichou - Président fondateur

Diplômé de l’ESCP en 2010 Romain commence sa carrière chez Lucca puis Content Square avant de fonder le cabinet de recrutement Getpro en juin 2015.