webleads-tracker

Date

22 octobre 2020

Catégorie

Fiches métiers

Tags

Développeur Fullstack

Développeur Fullstack

Tout le monde voit ce qu’est un développeur. La distinction entre un développeur back-end, front-end ou fullstack, en revanche, est moins souvent connue. D’un poste de développeur fullstack à l’autre, d’ailleurs, les compétences recherchées peuvent fluctuer. 

Le développeur fullstack est un profil très recherché, notamment dans l’univers des startups ; un profil très courtisé, et souvent difficile à recruter et à fidéliser. 

Revenons ensemble sur ce métier méconnu et ses spécificités : ses missions, ses compétences, la formation attendue, etc.

Quelle est la différence entre un développeur fullstack, un développeur back-end et un développeur front-end ?                                         

« Stack » signifie en anglais « empilement ». Ce type de développeur est donc en mesure, par définition, de gérer une bonne partie, voire l’ensemble des demandes informatiques liées à la conception d’un site ou d’une application web, de ses fondations jusqu’à son interface. C’est simple : il sait tout faire. 

Ses compétences transversales font ainsi la différence avec celles, plus spécialisées, des développeurs back-end ou front-end. En effet, les premiers s’occupent uniquement de la face cachée d’un site ou d’une application web à savoir son aspect technique et fonctionnel (base de données, serveur, etc.). Les seconds construisent son interface utilisateur, son ergonomie et tout ce qui est visible des internautes.

Le développeur fullstack, un couteau suisse du développement informatique

Développeur fullstack est un métier polyvalent, pluridisciplinaire. Le développeur fullstack connaît de nombreux langages de programmation et de technologies et peut intervenir sur l’ensemble des strates d’un projet. Mais attention, s’il y a une dizaine d’années, on pouvait concevoir qu’un développeur fullstack crée un outil informatique de A à Z, les choses ont aujourd’hui un peu changé. 

En effet, face à la multiplication des langages et des frameworks, il est désormais impossible d’être expert en tout. Ainsi, ces profils aux larges compétences affichent en général une expertise principale combinée à des connaissances très poussées qui leur permettent de s’adapter sur les technologies qu’ils maîtrisent moins.. L’ensemble leur permet d’intervenir habilement à plusieurs endroits. Ce sont de ce fait des profils extrêmement courtisés. 

Vous souhaitez étoffer votre équipe produit ? Découvrez également le métier de Product Owner !

Les missions d’un développeur fullstack

Ses missions sont multiples et dépendent des besoins de l’entreprise pour laquelle il travaille. Tout au long du développement d’un outil numérique, il peut ainsi intervenir sur sa programmation, la création du back office, sur son aspect visuel, ou encore sur son architecture, de son UX/UI. Il peut aussi gérer les tests unitaires, voire prendre en charge son optimisation pour le référencement SEO.

Selon la complexité des projets traités et le niveau d’expertise exigé sur chaque poste, les missions  du développeur fullstack ne sont pas les mêmes. Il peut prendre en main toute la chaîne de développement d’un outil numérique ou bien, au sein d’une équipe plus importante, devenir un facilitateur

Dans ce deuxième cas, sa vision transversale lui permet de casser les silos entre les expertises et par conséquent d’améliorer le travail collaboratif et la réactivité des équipes ainsi que la souplesse d’élaboration d’un produit et ses délais de livraison. Il répond ainsi au besoin d’agilité des entreprises et à leur volonté de disposer d’un interlocuteur unique sur chaque projet. 

De ce fait, il est très apprécié des startups qui recherchent des profils présentant un large spectre de compétences. Leur polyvalence est la solution à leur difficulté à embaucher plusieurs développeurs spécialisés. 

Développeur fullstack  : les compétences clés

Les domaines d’intervention du développeur fullstack sont très larges. Il dispose ainsi de compétences nombreuses, mais elles peuvent varier en fonction de l’entreprise dans laquelle il évolue. 

Passionné de code, il maîtrise les principaux langages de programmation à savoir Java, C++, PHP, Net, Angular, etc., et les technologies web comme Node JS, JQuery, etc. Il connaît également le fonctionnement des bases de données telles que MySQL et utilise les API pour interagir avec des sites distants. Être en mesure de manier les outils de design UI et UX est très apprécié.

Un développeur fullstack doit être immanquablement curieux. Il assure une veille constante dans son domaine d’activité et se forme continuellement sur de nouvelles technologies ou langages. Il dispose ainsi d’une vision globale et peut apporter la solution la plus adaptée à chaque projet. 

Il présente un bon esprit d’équipe car il est amené la plupart du temps à travailler avec d’autres personnes tels les développeurs back-end ou front-end, des graphistes, des intégrateurs. etc. De ce fait, sa capacité à gérer un projet de manière agile est un atout très appréciable

L’autonomie est la soft skill par excellence du développeur fullstack. Il sait concevoir, coder et maintenir un site web tout seul si besoin est. Il doit pouvoir être performant sur les différentes étapes de sa production. L’adaptation, la rigueur et l’organisation sont tout aussi fondamentales, car ce poste nécessite souvent de travailler sur des missions variées au sein d’une même journée.

Enfin, une vision business de son métier lui permettra de trouver des solutions techniques répondant aux besoins et contraintes de son entreprise, et la maîtrise de l’anglais est incontournable. 

Devenir développeur fullstack

Les développeurs fullstack sont issus de formations diverses. Certains sont autodidactes, mais beaucoup sont diplômés d’une école d’ingénieur ou détiennent un master en informatique. On trouve à ces postes des jeunes diplômés, mais aussi des développeurs expérimentés qui se sont perfectionnés au fil du temps. 

Les diplômes ne font pas tout ! Les besoins techniques évoluant rapidement, ces profils doivent constamment actualiser leurs compétences de manière autonome pour répondre aux nouvelles attentes des entreprises. Ainsi, lors d’un recrutement, des tests techniques permettant de voir la maîtrise des langages à utiliser sont souvent réalisés. 

Combien gagne un développeur fullstack ?

La rémunération d’un développeur fullstack dépend du type d’organisation dans lequel il travaille, de son expérience, de ses missions et de la rareté des langages de programmation qu’il pratique. Quoi qu’il en soit, ce type de profil exige de nombreuses compétences. Son salaire est donc à la hauteur de celles-ci.

Pour un profil junior, on peut compter une rémunération entre 2900 € et 3300 € brut par mois et pour un senior elle peut aller jusqu’à 6000 € brut par mois, soit une rémunération annuelle de 35 à 72K annuelle. 

Ce qu’il faut retenir ?

Les développeurs fullstack sont de plus en plus recherchés. Leurs compétences généralistes et transversales sont de sérieux atouts face à une multiplication des langages et des technologies et à l’ultra spécialisation des développeurs que celle-ci implique. 

Vous recherchez un développeur ? Faire appel à un développeur fullstack vous permettra de bénéficier d’une vision globale sur les produits développés, et d’un interlocuteur unique sur le développement de projets souvent complexes. 

Nos équipes spécialisées dans le recrutement de profils techniques se tiennent à votre service. Contactez-nous !

Date

22 octobre 2020

Catégorie

Fiches métiers

Tags
Rédigé par
Thomas Motti
Thomas Motti

Partager