webleads-tracker

Date

09 février 2021

Catégorie

Fiches métiers

QA Engineer

QA Engineer

Le QA Engineer ou ingénieur QA est un profil que les entreprises tech s’arrachent aujourd’hui. C’est tout particulièrement vrai dans le cadre de la conception de logiciels, et notamment de logiciels SaaS. 

Parfois désigné, de façon simpliste, comme un “testeur de logiciel” ou “testeur informatique”, le QA Engineer est un acteur indispensable au bon développement d’un produit numérique. 

Quels sont exactement ses missions spécifiques ? Quelles sont les compétences requises chez un bon QA Engineer ? Quel est le salaire que peut attendre un ingénieur QA en fonction de son niveau de séniorité ? Focus sur un métier encore méconnu !

Un QA Engineer, qu’est-ce que c’est ?

La traduction directe du terme anglais QA Enginer est “ingénieur Assurance Qualité”. Comme son nom l’indique, l’ingénieur QA teste et vérifie la qualité du code réalisé par les développeurs, à chaque phase du processus de développement d’un produit numérique. 

Capable de trouver une aiguille dans une botte de foin, il déniche les bugs qu’il fait corriger. À la différence d’un simple testeur, il n’intervient pas seulement en bout de chaîne ou à des stades précis du développement d’un produit, mais tout au long de son élaboration. Pour cela, il doit mettre en place un système d’exécution de tests, automatisés la plupart du temps.

Pour illustrer l’importance du QA Engineer dans les entreprises tech, le plus simple est encore de prendre un exemple tiré d’une toute autre industrie. Lorsqu’une entreprise automobile souhaite lancer un nouveau modèle de voiture, elle lui fait passer de nombreux crash tests : elle simule par exemple différents types d’accidents, avec des mannequins qui jouent le rôle du conducteur, du passager… 

Dans le cas d’une entreprise tech, l’ingénieur QA procède de façon similaire. Pour atteindre ses objectifs, pour s’assurer de la bonne qualité du code du logiciel, le QA Engineer créée, puis fait passer, une série de tests de diagnostic. Ces tests successifs lui permettent ainsi de garantir le bon fonctionnement des produits et services numériques avant leur mise à disposition du public. 

Vous recrutez un QA Engineer ?

Quelles sont les missions d’un ingénieur QA ?

Les missions d’un ingénieur QA sont nombreuses. Afin de s’assurer que le produit développé fonctionne avant d’être pris en main par les utilisateurs finaux, l’ingénieur en Assurance Qualité est impliqué dans de nombreuses tâches : 

  • la conception produit, 
  • l’écriture, le contrôle et la révision du code source, 
  • la gestion de la configuration, 
  • la définition des plans de tests, 
  • l’intégration et le suivi des modifications liées aux tests,
  • la production de reportings sur les résultats des tests. 

Pour avoir un œil sur l’ensemble des missions et une vision globale sur le projet, le QA Engineer divise donc la totalité du processus en différents grands objectifs.

Bien entendu, l’ingénieur QA garantit aussi que le produit réponde aux attentes de l’entreprise et soit mis sur le marché au bon moment. Il fait en sorte que les délais et les budgets soient respectés. Pour cela, il travaille de concert avec tous les départements de son entreprise. 

Quelles sont les compétences d’un bon QA Engineer

Des compétences techniques solides

Le QA Engineer maîtrise plusieurs langages et outils informatiques lui permettant de développer et gérer des campagnes de test. Bases de données, outils d’automatisation des tests, scripting, etc. On peut citer parmi les technologies à connaître : les langages C, C++, Python, SQL, Selenium, Cucumber, Jira, Git, SopaUI, etc. 

Par ailleurs, la plupart des logiciels sont codés en anglais. L’ingénieur QA doit de ce fait bien connaître cette langue. 

Des soft skill incontournables

– Avoir le souci du détail :

Établissement de planning des tests, réalisation de reporting avec les bilans des tests, etc. Pour toutes ces tâches, faire preuve de rigueur et de minutie est indispensable. 

– Savoir prioriser :

Cette compétence est essentielle pour réaliser une assurance qualité en temps réel dans tous types de configurations. Quels bugs doivent être résolus prioritairement ? L’ingénieur QA n’hésite pas et évite ainsi d’empiler une liste d’erreurs à corriger sur le bureau des développeurs. 

– Connaître le produit et les attentes des utilisateurs 

Pour tester efficacement un logiciel, l’ingénieur QA doit parfaitement le connaître. Mais il faut également qu’il comprenne les attentes des utilisateurs. Pour cela, il doit avoir une vision orientée client.

Fonctionnalité, interface, UX, sécurité, etc. Toutes ces caractéristiques doivent être prises en compte dans le développement d’un produit. Et pour que celui-ci réponde aux attentes des utilisateurs finaux, il doit donc être testé en suivant leur point de vue. En effet, un logiciel n’est pas conçu de la même manière pour un néophyte ou un pro de l’informatique ! 

– Être un bon communiquant :

L’ingénieur QA est en relation avec les développeurs, mais pas seulement. Pour atteindre ses objectifs, il doit travailler en équipe avec tous les départements. Il sait communiquer avec les personnes techniques et non techniques. Et afin de ne pas offenser les développeurs lors de la soumission d’un bug, il fait sens de diplomatie et ménage les susceptibilités. Il a une grande capacité d’adaptation.

– Faire preuve de curiosité, de créativité et d’autonomie :

Afin de proposer un produit irréprochable, l’ingénieur QA doit tester le système dans son ensemble en imaginant toutes les complexités possibles liées à divers scénarios dans la vie quotidienne des utilisateurs. Il aborde le produit sous différents angles pour pouvoir anticiper tous les problèmes éventuels.

Comment devenir ingénieur QA ?

La formation la plus classique pour devenir ingénieur QA reste de décrocher un master en informatique, dans une école spécialisée (comme l’école 42 ou Epitech) ou à l’université, ou d’être diplômé d’une école d’ingénieur. D’autres parcours sont cependant possibles, à Bac +3 : par exemple une licence professionnelle “Parcours Systèmes informatiques et logiciels”. 

Certaines entreprises exigent également que les candidats à un poste de QA Engineer soient titulaire de la certification ISTQB (International Software Testing Qualifications Board). 

Il arrive également que certains profils de développeurs puissent se reconvertir vers des postes d’ingénieur QA : leur expérience en matière de développement et leur intérêt pour les bonnes pratiques en termes de code sont autant d’éléments qui pèsent alors dans la balance.

Découvrez nos offres de postes de QA Engineer

Combien gagne un QA Engineer ?

En tant que junior, le QA Engineer peut espérer gagner autour de 35-38 K€/an. Ce salaire est ensuite étroitement dépendant de son niveau de séniorité : des salaires au-delà de 55 K€ / an ne sont pas rares.

QA Engineer : ce qu’il faut retenir ?

Éditeurs de jeux vidéo, de logiciels SaaS, agences web, ESN, … : le poste de QA Engineer est devenu fondamental pour la plupart des entreprises tech. 

Son travail est la meilleure garantie de la satisfaction clients, mais également de celle des équipes. Les mises en production se font en effet avec moins de stress et dans le respect des délais et budgets impartis.

Vous êtes QA Engineer, n’hésitez pas à jeter un œil à nos offres ouvertes actuellement. 

Si vous recherchez actuellement un profil de QA Engineer, nous pouvons vous accompagner : n’hésitez pas à nous contacter !

Date

09 février 2021

Catégorie

Fiches métiers

Tags
Rédigé par
Thomas Motti
Thomas Motti

Partager