levée de fonds

Quelle est l’histoire du RPO ?

Le RPO, pour Recruitment Process Outsourcing, consiste, pour une entreprise, à déléguer tout ou partie de son recrutement à un cabinet, comme Getpro, dont le recrutement est la spécialité.
Il ne s’agit pas là de simplement pourvoir des offres de postes, mais bien de parvenir à améliorer et optimiser le process de recrutement. Le RPO se développe en France depuis une quinzaine d’année, après avoir fait ses armes aux Etats-Unis. Revenons aujourd’hui sur l’histoire du RPO, depuis maintenant près de 50 ans.

La naissance du RPO

Cela fait bien longtemps que les agences d’intérim et les cabinets de recrutement fournissent des services de recrutement aux entreprises. L’idée d’externaliser complètement la gestion de tout ou partie du processus de recrutement, cependant, a vu le jour pendant les années 1970, aux Etats-Unis.
Le berceau du RPO se trouve plus exactement en Californie. Et pour cause, les entreprises de la Silicon Valley, ayant des difficultés à recruter des experts techniques hautement qualifiés, mandataient des recruteurs externes, dépensant ainsi des sommes importantes en frais de recrutement.
L’idée est donc venue de trouver une autre façon de faire : un moyen de limiter ces dépenses croissantes, en examinant les différentes étapes du processus de recrutement qui pouvaient être externalisées.
Le RPO est né.

Une pratique qui s’ancre durablement dans l’esprit des DRH

Au fil des années, le RPO s’est imposé, progressivement, comme une alternative sérieuse aux services de recrutement traditionnels. L’idée-même d’externalisation a été de mieux en mieux acceptée par les entreprises. Le RPO a gagné les faveurs des DRH, en leur permettant de réduire leur frais de recrutement, conférant ainsi à leur entreprise un véritable avantage concurrentiel.
Le marché du travail devenant de plus en plus compétitif, de nombreuses entreprises se sont mises à envisager l’externalisation de leurs process de recrutement comme une réelle solution pour faire face à leurs besoins de recrutements.
Le RPO propose en effet un modèle différent, qui permet d’optimiser le coût du recrutement, tout en apportant plus de flexibilité. Une flexibilité essentielle, a fortiori dans les pays anglo-saxons où l’emploi est moins protégé qu’en France, et où les volumes d’embauches peuvent être particulièrement volatils.
Il n’est pas rare qu’une période de forte intensité, en termes de recrutement, succède à une période de disette. Le RPO permet de s’y adapter en un temps record.

Le RPO, dans l’air du temps

Apparu outre atlantique dans les années 1970/80, le RPO a donc pris son envol au cours des années 1990, et fait irruption en Europe, et en France au début des années 2000.
Elle prospère aujourd’hui dans les pays anglo-saxons, et séduit de plus en plus d’entreprises en France. Et pour cause, les mentalités ont évolué : les DRH sont désormais prêts à accepter l’idée d’être clients d’une société spécialisée dans le recrutement, si cela permet à l’entreprise d’optimiser ses coûts et ses performances de recrutement.
Le RPO entre en résonance avec les changements du marché du travail à travers le monde. Jamais le marché du travail n’a évolué aussi rapidement. Les travailleurs changent d’employeur plus souvent que les générations précédentes. Le travail en freelance, les contrats à temps partiel, font de moins en moins exception.
Que l’heure soit à la prospérité ou au ralentissement économique, le RPO est une solution idéale pour les entreprises, qui peuvent ainsi moduler plus facilement leurs dépenses en fonction de leurs besoins réels en recrutement.
Le RPO présente bien des avantages, qui expliquent son essor ces dernières années. Si vous souhaitez en savoir plus sur le RPO, les équipes Getpro se tiennent à votre disposition pour vous renseigner.


Romain Pichou - Président fondateur

Diplômé de l’ESCP en 2010 Romain commence sa carrière chez Lucca puis Content Square avant de fonder le cabinet de recrutement Getpro en juin 2015.