webleads-tracker

Date

28 avril 2022

Catégorie

Nos conseils en recrutement

Comment le digital a-t-il fait évoluer le recrutement ?

Comment le digital a-t-il fait évoluer le recrutement ?

Le recrutement est un métier vieux comme le monde. Un métier qui a su, au gré des révolutions technologiques successives, se remodeler, se réinventer. 

A l’ère du digital, le modèle du recrutement traditionnel, solidement campé sur ses acquis : CV et lettre de motivation papier, expédiés par voie postale, a du plomb dans l’aile. Comment le digital a-t-il fait évoluer le recrutement ? A quoi ressemble l’univers du recrutement en 2022 ? Telles sont les questions auxquelles nous nous proposons de répondre.

Du recrutement traditionnel à l’âge d’or des banques de CV

Il est loin le temps où on sélectionnait les offres auxquelles nous allions postuler dans le journal. Cette époque où il fallait rédiger à la main sa lettre de motivation, son CV, une photo prise au Photomaton pour finalement marcher jusqu’à La Poste pour envoyer votre candidature. 

Il est loin le temps où il fallait rédiger soi-même son annonce et la faire valider au moyen d’un bon à tirer auprès de son agence de communication. Ensuite, il fallait faire un tri à la main de toutes les candidatures reçues avant de les stocker dans des dossiers qui prennent la poussière dans un placard. De ce fait, une candidature avait une durée de vie limitée, sans garantie de succès et dont il était difficile de mesurer l’impact.

En y réfléchissant, cette époque n’est en réalité pas si lointaine. Quand bien même celui qui écrit ses lignes n’a pas eu la chance de connaître cette période (et je vous le confirme, cela fait toujours bizarre de parler de soi à la troisième personne).

Désormais, les méthodes de recrutement se sont complètement transformées et la révolution numérique y est pour beaucoup. En deux décennies, les cabinets de recrutement et les entreprises ont été obligés de changer leurs habitudes pour s’adapter aux nouveaux comportements des candidats. 

La première réelle transformation digitale est apparue avec l’irruption de pure player online tels que Monster ou Indeed. Ces métamoteurs de recherche d’emploi regroupaient et regroupent toujours une quantité phénoménale d’offres sur tous les types de secteurs. Le travail de recherche d’emploi pour le candidat s’est grandement simplifié. Imaginez, des milliers d’offres regroupées sur une seule plateforme ! Une révolution en comparaison des parutions d’offres dans les journaux…

Il en est de même du point de vue du recruteur, plus besoin de passer par une agence de communication, il suffit de payer la plateforme pour que votre offre soit immédiatement publiée. 

Durant cette même période, les banques de CV et les Jobboard ont vu leur nombre d’utilisateurs exploser en quelques années.  

Recrutement digital : comment recrute-t-on en 2022 ?

Même si ce modèle reste encore utilisé par de nombreuses entreprises, il commence à trouver ses limites. La raison est simple : les meilleurs talents sont rares et tellement sollicités qu’ils ne prennent plus la peine de postuler..

Avec l’obsolescence des compétences due aux nouveaux outils digitaux qui voient le jour constamment, les meilleurs talents de la tech sont fortement sollicités quotidiennement et n’ont plus besoin de mettre leur CV sur Monster and Co. Nous faisons donc face à un tarissement des candidatures entrantes .L’approche directe est devenue une nécessité. 

Pour rappel, l’approche directe, plus connue sous le nom de chasse de tête, consiste à trouver le meilleur candidat possible pour un poste précis. Les recruteurs vont donc directement démarcher le candidat et non pas le contraire comme comme c’est le cas lorsque l’on poste une annonce en ligne. 

Avec l’essor de Linkedin depuis 5 à 10 ans, ce type d’approche s’est fortement développé. Avec une licence LinkedIn Recruiter, il est aujourd’hui possible d’appliquer des filtres très précis pour trouver la perle rare pour un poste donné. Une fois le profil idéal trouvé, il suffit de lui envoyer un message ou un email pour entrer en contact. 

Vous recrutez ?

Le recrutement : un métier résolument digitalisé

Comme vous avez pu le comprendre, les méthodes de recrutement se sont complètement digitalisées. C’est plus vrai encore pour les acteurs qui travaillent sur des profils rares ou en tension, ou sur des profils très stratégiques, comme les profils de dirigeants. 

Un recruteur doit connaître tous les différents outils digitaux qui sont à sa disposition pour assurer un recrutement de qualité. Les profils disponibles sur les réseaux sociaux professionnels ou non vont rendre le sourcing beaucoup plus simple qu’il pouvait être à l’époque. 

Finalement, le recrutement se rapproche de plus en plus du marketing digital. 

Le recruteur tech : un couteau suisse que tout le monde s’arrache

Pour s’adapter à ces nouveaux changements, le recruteur s’apparente de plus à un couteau suisse ou aussi appelé “profil T-Shaped”. 

Qu’est-ce que cela signifie ? 

Tout simplement que le recruteur doit avoir des connaissances larges sur les bases de son métier et sur les diverses activités qui la composent. 

A titre d’exemple, un recruteur tech doit avoir les connaissances dans son domaine d’activité c’est-à-dire les ressources humaines et les processus de recrutement. Mais il faut ajouter à cela les spécificités des métiers tech soit le vocabulaire, les missions, etc… 

Cette capacité à s’adapter à des interlocuteurs très divers, de haut niveau, et à faire évoluer son discours en fonction, fait du recruteur tech une denrée rare aujourd’hui. Si rares que les profils de recruteurs tech sont eux mêmes désormais sur-sollicités et en très forte tension.

A la recherche d’un recruteur tech ?

A quoi ressemblera le recrutement demain ?

Le Big Data : modèle prédictif

L’utilisation des big data devrait permettre d’élaborer des modèles prédictifs sur plusieurs points : 

  • sur les pertes de compétences à court ou moyen termes, 
  • sur leur remplacement, 
  • sur l’évolution des métiers et des missions, etc. 

Il devrait donc être possible d’anticiper les recrutements en s’appuyant sur ces modèles prédictifs.

Blockchain : la fin des CV mensongers

A l’origine, la blockchain est une technologie destinée à sécuriser les transactions financières des crypto-monnaies. Il s’agit d’une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente et sécurisée. Elle prend la forme d’un registre virtuel au sein duquel une information, une fois inscrite, est consultable mais ne peut être modifiée ou supprimée. 

Mais alors, quel intérêt dans le cadre du recrutement digital ? 

Appliquée au recrutement, la blockchain garantit l’authenticité des CV. Le recruteur peut ainsi s’assurer que toutes les informations sur les CV ou les profils en ligne ne sont pas mensongères. 

Peu utilisée pour l’instant, la blockchain pourrait ainsi jouer un rôle clé dans le futur du recrutement digital. 

En savoir plus sur la Blockchain 

L’Intelligence Artificielle pour faciliter les candidatures

Côté candidats également, l’intelligence artificielle promet d’avoir un impact substantiel.

Demain, des logiciels sous forme d’assistants virtuels accompagneront les chercheurs d’emploi dans leur recherche, en les aidant à faire leurs CV et à rédiger leurs mails de motivation.

Ces bots trouveront leur pendant chez les recruteurs, via des chatbots capables de trier intelligemment les candidatures.

La réalité virtuelle ou comment tester un métier avant de postuler 

Dernier élément intéressant à noter : aujourd’hui, on observe un fort décalage entre ce que les étudiants imaginent, et la réalité des métiers. La réalité virtuelle offre un formidable moyen de se mettre dans la peau d’un salarié et de vivre son quotidien, l’espace de quelques minutes afin de se faire une idée précise des conditions de travail et des tâches à effectuer.

Date

28 avril 2022

Tags
Rédigé par

Partager