webleads-tracker

Date

25 mars 2021

Catégorie

Recrutement tech

Développeur Front-end ou Backend : en finir avec les doutes

Développeur Front-end ou Backend : en finir avec les doutes

Quand il s’agit de travailler sur un produit informatique, deux grands types de développeurs se côtoient : le développeur back-end et le développeur front-end. Chacun de ces deux profils travaillent ainsi sur la conception du produit, mais avec des approches différentes qui se complètent. 

Quels sont leurs rôles respectifs, leurs missions ? Pourquoi sont-ils complémentaires ? 

Depuis une dizaine d’années, un nouveau type de développeurs a fait irruption, notamment dans l’univers des startups : le développeur Fullstack. En quoi se distingue-t-il des deux autres métiers et sur quels types de projets intervient-il davantage ?  

Vous êtes développeur ? La différence entre back-end et front-end n’a bien sûr aucun secret pour vous… Retrouvez plutôt toutes les opportunités chez nos clients. 

Quelle est la différence entre un développeur front-end et un développeur back-end ?

Tous les projets informatiques présentent deux grandes facettes : le front-end et le back-end. 

  • Le front-end désigne tout ce qu’un utilisateur voit à l’écran, ce avec quoi il interagit depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone : menus déroulants, boutons, formulaires de contacts, etc.  C’est ce qu’on appelle parfois le côté « client » en opposition au côté serveur. Le développeur front-end utilise une combinaison de plusieurs langages de programmation pour produire tous ces éléments: HTML, CSS, Ajax, ou encore JavaScript. Il peut se reposer également sur des frameworks tels qu’Angular, Bootstraps, jQuery, etc.

Si le design du site est le plus souvent réalisé par un Web Designer, il arrive que certains développeurs Front-end prennent également en charge cette partie. 

  • Le back-end est la partie invisible d’un projet web, la partie immergée de l’iceberg. 

Si l’utilisateur final ne la voit pas, elle représente cependant une grande partie d’un projet informatique. Le back-end se compose de trois éléments : le serveur (autrement dit l’hébergement), l’application en elle-même et la base de données. Afin d’administrer tout ce pan technologique, le développeur back-end utilise des langages tels que PHP, Ruby, Python ou SQL et des frameworks comme Ruby on Rails, Symfony, Cake PHP, etc. 

Quelles sont les missions d’un développeur front-end ?

Anciennement nommé intégrateur (notamment intégrateur web), le développeur front-end travaille sur l’affichage de l’interface visuelle du produit ainsi que sur les éléments avec lequel l’utilisateur va interagir. 

Pour cela, il découpe, monte et intègre les maquettes élaborées par les designers en utilisant les langages informatiques appropriés. Il veille à rendre l’ensemble fonctionnel, intuitif et ergonomique. Il se concentre sur l’UX, l’expérience utilisateur. La navigation sur les pages doit être agréable, optimale, et la compatibilité avec tous les terminaux assurée (tablette, smartphone, etc.) en respectant les normes WC3. Le site doit pouvoir s’adapter à tous les supports et tailles d’écran en étant responsive.

Pour mener à bien ces missions, le développeur front-end doit se montrer créatif, avoir une certaine sensibilité pour le design, et être familier des logiciels de PAO. Il maitrise bien entendu les langages de programmation HTML, CSS, et les spécificités des frameworks qui lui permettent de rendre son travail plus rapide et plus sécurisé.

Dans le cadre de sa mission il collabore étroitement avec l’équipe Produit, mais également, en fonction de la taille du projet et de l’entreprise, avec des webdesigners, des rédacteurs web, des références SEO, etc. 

Par ailleurs, les technologies du web évoluent vite. De ce fait, le développeur front-end effectue une veille technologique régulière pour rendre toujours plus agréable l’interface utilisateurs. 

 Vous cherchez à recruter un développeur Front-end ?

Que fait un développeur back-end ? 

Le développeur back-end a de nombreuses tâches. Il est en charge de toute la partie invisible du fonctionnement d’un site web ou d’une application mobile, l’envers du décor, et bien plus encore. Il met en place et configure le serveur, développe les fonctionnalités techniques de l’application, gère la base de données et se charge de la création d’API (Application Program Interface). Il conçoit toute l’infrastructure du site web, le teste dans son environnement et contribue à son évolution. C’est lui qui bien sûr peaufine l’espace d’administration des clients (le back-office). Afin d’atteindre ces objectifs, il analyse les besoins du client et préconise les solutions techniques les plus adaptées : création à partir de zéro ou encore utilisation d’une solution existante tels un framework ou un CMS.


Par ailleurs, il rédige une documentation technique et fonctionnelle du produit et assure la formation du client lors de sa livraison. En effet, ce dernier doit pouvoir gérer en toute autonomie son nouvel outil grâce au back-office. Le développeur back-end lui apporte un support technique au quotidien. Il prend également en charge les corrections relatives à des problèmes remontés par celui-ci à l’usage.

Le développeur back-end est rattaché à un chef de projet technique, un product owner ou un lead développeur.

Besoin d’un coup de main sur votre recherche d’un développeur Back-end ?

4) Développeurs front-end et back-end : des profils complémentaires

Pour mener à bien un projet de développement web de grande envergure, le développeur front-end et back-end doivent travailler en symbiose. En effet, le visuel et l’ergonomie doivent être pensés en même temps que le pan technologique. Les maquettes intégrées par les développeurs front-end prennent vie grâce à leurs collègues front-end. Ce sont eux qui leur donnent de la profondeur fonctionnelle et les dynamisent. Bref, les deux sont indissociables et il est fréquent que l’un maîtrise une partie du terrain de l’autre. La communication entre les deux métiers doit être efficace et leur travail collaboratif.

5) Et le développeur fullstack alors ? 

Outre les développeurs back-end et front-end, un troisième type de développeurs est souvent recherché par les entreprises : le développeur Fullstack. Il s’agit d’un poste particulier, qui a fait son apparition à la fin des années 2000 aux Etats-Unis. Facebook a d’ailleurs été la première entreprise à rechercher ce type de talent.

Le développeur Fullstack est un vrai couteau suisse du développement informatique. En effet, il réunit les compétences techniques du développeur front-end et back-end et maîtrise un large panel de langages et d’outils de programmation. 

Il a une vision globale des projets et travaille autant sur les éléments visibles qu’invisibles du produit. Le développeur Fullstack est très apprécié dans les startups. En effet, ses compétences variées permettent – au moins en théorie – aux startups de faire des économies en ne recrutant qu’une seule personne pour le prix de deux. 

La transversalité des compétences du développeur Fullstack lui permet de gérer un projet de A à Z ou bien d’être un facilitateur au sein d’une équipe plus conséquente. Il a tout particulièrement sa place dans un environnement agile.


Cependant, pour des projets web de grande envergure ou très spécifiques (milieu bancaire par exemple), les entreprises font plus souvent appel aux compétences spécifiques des développeurs front-end et back-end. 

Vous cherchez à recruter un développeur ? Dotés d’une solide expertise tech, nos recruteurs spécialisés vous accompagnent dans votre recherche.

Date

25 mars 2021

Tags
Rédigé par
Thomas Motti
Thomas Motti

Partager