webleads-tracker

Date

08 septembre 2021

Catégorie

Nos conseils en recrutement

5 leviers pour fidéliser vos collaborateurs

5 leviers pour fidéliser vos collaborateurs

Le modèle du salarié qui reste des dizaines d’années au sein d’une même entreprise a du plomb dans l’aile. Les collaborateurs sont aujourd’hui plus volatils. La course aux talents est bel et bien lancée, et les meilleurs talents sont parfois sollicités plusieurs fois par jour. 

Dans ce contexte, fidéliser les collaborateurs est un enjeu essentiel pour les dirigeants d’entreprise, et pour les DRH. Ceux-ci doivent impérativement parvenir à fidéliser leurs salariés pour éviter les départs à répétition. 

Comment faut-il s’y prendre ? Quels sont les leviers à activer ? Voici quelques éléments de réponse !

Fidéliser vos collaborateurs, c’est-à-dire ? 

Quelque chose nous dit que vous ne tenez pas à ce que vos talents finissent chez vos concurrents. Pour éviter autant que possible ce cas de figure, tout l’enjeu est de parvenir à les fidéliser et les garder motivés. 

Pour ce faire, il s’agit donc de mettre en place une stratégie globale. Cette dernière consistera à mettre l’humain au centre des préoccupations de votre entreprise et à répondre ainsi au mieux à leurs attentes et besoins. L’enjeu est simple : s’assurer que vos collaborateurs peuvent se réaliser et s’épanouir au sein de votre entreprise. 

Pour ce faire, différents leviers peuvent être activés. La bien connue pyramide de Maslow, du nom de la psychologue américaine qui a théorisé dans les années 50 les différents besoins fondamentaux de l’être humain. 

Salaire séduisant, conditions de travail épanouissantes, environnement de travail agréable, équilibre entre vie privée et vie professionnelle, besoins d’appartenance (liens sociaux, groupe) et de reconnaissance comblés, responsabilisation et autonomie, possibilité de développer son potentiel, etc. Les moyens de fidéliser vos salariés sont divers et touchent donc autant aux éléments non-matériels que financiers. 

Besoin d’aide sur l’organisation de vos processus RH ?

Fidéliser vos collaborateurs, pour quoi faire?

Dans une démarche commerciale, il est admis que trouver un nouveau client revient plus cher que fidéliser un client existant. Cette logique est tout aussi valable en ce qui concerne la gestion de vos collaborateurs en interne. Recruter un nouveau talent revient bien plus cher (en sommes investies, en temps passé) que de fidéliser ceux qui travaillent déjà chez vous. 

Sans doute est-ce plus vrai encore dans une période de crise, comme actuellement. Les nouvelles conditions de travail ont parfois pu fragiliser certaines organisations, voire entacher la confiance qu’avaient certains collaborateurs en leur entreprise. En parallèle, de nouvelles attentes fortes ont fait irruption dans le paysage des entreprises (vers davantage de télétravail, par exemple). Dans une optique de recrutement, l’image de marque d’une entreprise, et ses engagements, notamment en terme de bien être au travail ou de RSE, prennent de plus en plus d’importance.


Dans un tel contexte, les talents sont plus réticents à changer d’entreprise, il est plus crucial que jamais de soutenir la motivation et renforcer les liens de confiance avec vos collaborateurs en interne. 

Cela peut passer par différents leviers (la liste ci-dessous n’ayant pas vocation à être exhaustive).

En savoir plus sur GetPro

Levier n°1 : Le rôle du manager

Les relations avec sa ou son manager figure en pôle position des motifs de démission des collaborateurs. Le manager tient donc une place essentielle en matière de fidélisation de ses employés. 

Il lui incombe de stimuler, d’impliquer ses équipes. Comment peut-il y parvenir ?

En mettant de côté un management directif et en tendant vers un mode plus centré sur l’humain, plus participatif. Le management devrait en effet privilégier la confiance, la reconnaissance et l’autonomie laissée aux collaborateurs, dans le respect de la personnalité de chacun. Ceux-ci sont davantage impliqués dans le fonctionnement de l’entreprise, dans les prises de décision et dans la fixation des objectifs. Chacun trouve plus de sens à sa mission s’il a conscience de faire partie d’un tout. 

La communication est favorisée au sein de l’organisation, la culture du feedback et les conditions de travail sont optimisées. L’écoute, le partage, la collaboration favorise la confiance de tous et l’esprit de groupe. L’implication directe de tous dans l’entreprise est fortement motivante et fidélisante et améliore la productivité. Il faut noter que les méthodes de travail agiles permettent aux équipes de travailler efficacement en mode projet dans une ambiance agréable et collaborative.  

Levier n°2 : Les conditions de travail 

Les conditions de travail ont un impact direct en matière de prévention des risques psychosociaux (RPS) tels que les troubles de la concentration, la nervosité, le burn-out, etc. 

Les éléments qui peuvent entrer en jeu pour soigner les conditions de travail de vos collaborateurs sont nombreux :

  • Aménagement des rythmes de travail, 
  • possibilité de travail en remote, 
  • équilibre entre vie professionnelle et personnelle,
  • ergonomie des postes de travail,
  • sécurité au travail, 
  • mais également l’équité, la convivialité, etc.

Cela doit faire l’objet d’une démarche concertée avec les salariés, ou leurs représentants, dans le but d’aboutir à la mise en œuvre d’initiatives concrètes et pertinentes.

Levier n°3 : La question de la rémunération

Bien entendu, le salaire est une variable qui doit être prise en considération dans toute stratégie de fidélisation des salariés. Autant que possible, celui-ci devrait être ajusté à la réalité du marché de l’emploi. 

Dans une certaine mesure, il peut également servir d’aiguillon de motivation, par exemple via l’ajout d’une part variable au salaire fixe. Une part variable conditionnée à la réalisation d’objectifs atteignables, définis et expliqués en amont.

En passant, il est bon de noter que dans le cas de profils à vocation commerciale rémunérés avec une part variable et fixe, cette dernière est souvent déterminante. Un collaborateur pourra en effet être tenté de voir si l’herbe est plus verte ailleurs, pour peu qu’on lui propose un fixe plus important.

Des primes exceptionnelles peuvent également être distribuées en cas de bons résultats de l’entreprise. 

Par ailleurs, les BSPCE (Bons de Souscription de Parts de Créateur d’Entreprise) peuvent offrir aux collaborateurs la possibilité de profiter d’une option d’achat d’actions de l’entreprise à un prix privilégié connu à l’avance. Dans l’optique de réaliser une plus-value à long terme, s’il restent dans l’entreprise, et que les résultats sont bons.

Enfin, une entreprise peut également proposer de l’épargne salariale à ses équipes. Et ce quelle que soit la taille de la structure. L’épargne salariale agira alors comme un complément de revenu dont les collaborateurs pourront bénéficier tout en profitant d’une fiscalité avantageuse.

Ajoutons, pour finir, que bien d’autres avantages peuvent venir s’ajouter à la rémunération matérielle : une mutuelle et une prévoyance, des titres restaurants, des chèques cadeaux, du don de matériel, des aides (CESU, place dans des crèches, etc.), etc. 

Besoin d’un regard expert sur votre marché ? Un coup de main sur vos recrutements ?

Levier n°4 : L’enjeu de la formation

Autre grand levier pour fidéliser vos collaborateurs : assurer leur montée en compétence. 

Cela passe bien entendu par des formations, afin de développer leurs capacités métiers ou de découvrir de nouveaux outils et méthodes de travail. Cela pourra d’ailleurs avoir un impact positif direct sur leur motivation mais également leur productivité.

Cela pourra également passer par un travail sur la gestion prévisionnelle des compétences en interne. En proposant de nouvelles responsabilités à vos meilleurs talents, ceux-ci seront moins enclins à quitter le navire.

Indéniablement : une entreprise qui propose de réelles possibilités d’évolution en interne gagne en attractivité. 

Levier n°5 : Votre marque employeur

Last but not least : votre culture d’entreprise et votre marque employeur. Développer une culture d’entreprise et une marque employeur forte sont essentiels aujourd’hui pour attirer et fidéliser les talents.

Cette marque employeur se construit autour de trois grands axes. Chacun de ces axes mérite de faire l’objet d’un travail d’optimisation. 

  • L’image de l’entreprise, en interne mais aussi et surtout à l’extérieur ;
  • Son identité : les caractéristiques fortes qui constituent son ADN ;
  • Les pratiques RH de l’entreprise. 

Votre marque employeur est un outil précieux pour vous démarquer et parvenir à séduire les talents qui vous correspondent. Travaillez sur vos valeurs, et communiquez dessus en interne et externe.
Témoignages de salariés, présence sur les réseaux sociaux, offres d’emploi reflétant vos valeurs et votre vison, promesses RH fortes, focus sur le bien-être au travail, etc. Tous les canaux sont bons pour exprimer ce qui fait la force et la différence de votre entreprise. 

Notons par ailleurs que les nouvelles générations sont tout particulièrement sensibles à l’engagement des entreprises en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE)

Et pour conclure ?

Déformation professionnelle : impossible de clore cet article sans mettre le doigt sur un dernier levier bonus. S’appuyer sur la psychométrie et les soft skills !

Et pour cause, évaluer le culture fit et les soft skills de vos candidats avant qu’ils vous rejoignent, mais également sur celles de vos collaborateurs actuels sont des éléments clés pour favoriser la rétention des collaborateurs. En effet, des collaborateurs épanouis, alignés avec leur environnement de travail et la culture de leur entreprise auront moins tendance à aller voir ailleurs. 

Cela tombe bien ! Notre équipe de chercheurs en psychologie comportementale a travaillé sur des méthodes d’évaluation qui permettent de mieux comprendre vos équipes comme vos candidats. 

Cela vous intéresse ?

Date

08 septembre 2021

Tags
Rédigé par
Thomas Motti
Thomas Motti

Partager